Assistez à l’exposition d’Ikebana dans un riad de Marrakech avec spa situé dans la médina

La flore marocaine.

0

Bien qu’étant considéré comme un pays désertique, du fait de sa proximité d’avec le désert du Sahara, le Maroc possède néanmoins, une flore exceptionnelle. Et d’ailleurs, pour la préserver, il ne cesse de s’enrichir de diverses autres cultures florales.

Un séjour dans un riad de Marrakech avec spa, vous offre bien plus d’opportunités qu’un simple séjour dans un riad se trouvant hors de la médina. Car ainsi, vous pourrez vous imprégner plus facilement et plus rapidement de l’ambiance de la ville mais, vous pourrez également prendre part à beaucoup plus de festivités et d’événements à l’instar de l’exposition dite, de l’Ikebana.

Celle-ci est en fait, une exposition entièrement consacrée à la fleur qui cependant, n’est abordée que selon la technique ancestrale japonaise communément appelée par les japonais, Ikebana ou encore, Kado. Autrement dit, l’exposition d’Ikebana est une exposition de fleur inspirée de la technique d’Ikebana. Elle a lieu pratiquement tous les ans à Marrakech et, la dernière du genre s’est justement déroulée en fin février dernier, dans l’une des salles du Palace Es Saadi. Cette technique puisse ses origines de divers sources et est en outre, très spirituelle.

Pour ce qui est de ses origines, il est important de signaler que l’Ikebana s’est inspiré de divers éléments. D’abord, le Kyoka. Ce dernier, est une sorte de cadeau essentiellement constitué de fleur, qu’offraient les fidèles bouddhistes à leur temple. Elle est apparue pour la première fois, au milieu du 6e siècle, en chine. Selon cette technique, les fleurs et les différents autres éléments de la plante, devaient obligatoirement être disposés à la verticale, de manière à ce qu’ils soient dirigés vers le ciel. Disposition d’ailleurs, que l’Ikebana a emprunté. La technique de l’Ikebana s’est en outre, inspirée de la technique dite de, Rikka encore appelée Tachibana, née au 15e siècle. Cette dernière fût uniquement consacrée à la décoration des grandes manifestations. De celle-ci par contre, l’Ikebana n’a tiré profit que de son côté spirituel. La technique de l’Ikebana n’a vu le jour que peu après celle de Rikka et, elle a eu à développer de nombreux style qui inspirèrent à leur tour, de nombreuses écoles de formation.

Concernant enfin, l’aspect spirituel de la technique d’Ikebana, il faut tout d’abord dire que c’est là en fait, l’un des points phare de sa spécificité. En effet, à la différence des techniques florales ordinaires qui ne font ressortir que l’aspect esthétique de la plante ou de la fleur, la technique de l’Ikebana fait appel pour sa part, à un autre univers, le spirituel. Et pour cela, elle fait appel à trois piliers (Espace, profondeur et asymétrie) qui reflètent chacun à leur tour : le ciel, la terre et l’humanité.

Au-delà de tout ceci, il faut également préciser que, le vocable Ikebana, signifie clairement : « vivre la fleur ». C’est donc, l’art de donner à la fleur un nouveau visage, de la réanimer et non simplement de faire en sorte qu’elle soit belle. A travers cette exposition, vous aurez non seulement eu l’occasion de découvrir enfin, le côté artistique enfui en vous mais aussi, vous aurez eu l’occasion d’acquérir de nouvelles vertus à l’instar du calme, de l’humilité et de la patience etc.

Cette exposition fût en gros, pour le Maroc, un excellent moyen de combiner son savoir faire floral à celui du Japon mais surtout, un moyen de s’imprégner de la culture japonaise.

Laisser un commentaire

*